La Candice.

Publié le par mahogany

candice.jpg

Elle est comme ça la Candice. Elle porte des sous-vêtements qui ne supportent plus de plier sous l’opulence de ses formes. Un leurre d’ailleurs ses formes. La bande annonce trop bien faite d’un film avec du contenu. Ha !! La Candice…  La Candice et les hommes … Tous ces pseudo-mécanos qui croient connaître son moteur et qui ne repartent qu’avec le cambouis… Voilà ce que sont ces gars qui la trifouillent, la Candice, des démystifiés, des déchus.  

La Candice, c’est une rose. Et elle croit qu’une rose ne pousse droit que dans le fumier. Hors, sa vie, tu vois, c’est un terreau fin. Alors elle se transplante dans le lisier, dans l’engrais pestilentiel. Elle s’affaire à fourrer ses racines dans des chaos qu’elle entretient scrupuleusement. Et elle bine, et elle bine…Pis un matin, la Candice, elle se rend compte qu’elle est cernée par les champignons et les mauvaises herbes… Pis elle regrette sa roseraie … Pis elle y retourne, pis elle rêve d’en fuir…

Haaa La Candice, c’est un sacré bout de femme, mais seulement un bout. Je lui ai déjà dit, son prénom a été bien choisi. Candice.

C’est une rose la Candice, mais une rose qui ne se tourne pas vers le soleil des aurores, non.  Elle regarde à l’ouest de son existence la Candice, qu’il y fasse jour ou nuit.

Elle est comme ça la Candice. Elle est comme moi. Elle fait du Moonwalk.

 

Publié dans Nouvelles & Fictions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yoann 11/04/2011 13:22


Un de ces regards...


Paul T 04/04/2011 22:35


Qui est elle ?
Est elle celle à garder en orbite autour de soi malgré la noirceur de son portait ?


mahogany 04/04/2011 23:01



Elle m'inspire des textes. C'est une raison bien suffisante pour en faire une proche.



Chloé 31/03/2011 09:52


Elle est la seule que tu as l'air de considérer comme ton égal.


mahogany 31/03/2011 15:02



IL y a des ressemblances dans nos comportements mutuels, certes. Mais ce texte n'est pas pour autant une estimation de l'une par rapport à l'autre. Et puis être mon égal n'a rien de très
glorieux. Je ne fais que parler de ce que je vois à propos d'une personne que je connais (je crois). Merci de me lire.