Le langage des rêves.

Publié le par mahogany

 

IL n’y a pas d’altruisme dans ta façon d’aimer, pas de consistance dans ton regard. Tes yeux flottent dans des songes perdus.

 

Tu es un ballon flânant entre deux vies, happé par l’une et maintenu à l’autre par le fil de la raison. Ta première vie est celle que tu subis, la seconde celle à laquelle tu aspires. Et je sais que, quand tu te tais, tu as déjà rejoins tes cieux oniriques. Les silences sont le langage des rêves.

 

Cette deuxième vie, ce rêve, commence la nuit et s’arrête brutalement au matin dans les nausées désenchanteresses du retour à la vérité.

 

Un ballon détaché de son fil ne flotte pas indéfiniment dans l’immensité étourdissante du firmament. Une fois la passerelle de raison détruite, l’infini céleste transforme le rêve en labyrinthe et les élans libertaires en une solitude pétrifiante.

 

Au hasard de quel pesanteur as-tu pu choir entre mes mains ?

Publié dans Nouvelles & Fictions

Commenter cet article

les mots écrits de Jonas Doinint 20/05/2011 10:36


Vous n'avez pas prévu (à priori) d'abonnement. Pardonnez donc mon empressement.
Bine cordialement.
Jonas.


mahogany 20/05/2011 20:03



Je suis dessus !



les mots écrits de Jonas Doinint 20/05/2011 09:28


Très beau texte. Fil d'Ariane, chemin vers la planète sommeil...
Merci pour ces mots.
Jonas


mahogany 20/05/2011 20:02



Merci de me lire !